Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Liens

14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 11:03

Commencer cet abcdaire par ce mot semble s'imposer. Toute réforme ne doit-elle pas impliquer d'abord une analyse de la situation présente, suivie d'une réflexion approfondie sur les différentes solutions proposées, le tout devant se concrétiser par une action mettant en œuvre la réforme décidée ?
    Mais qu'est que l'action ? Pour Le Petit Robert c'est : "ce que fait quelqu'un et ce par quoi il réalise une intention ou une impulsion”. C'est aussi : “le déploiement d'énergie en vue d'une fin”. Pour Le Petit Larousse c'est : “la faculté d'agir, de manifester sa volonté en accomplissant quelque chose”. Pour le dictionnaire de la langue française c'est : “ce que fait quelqu'un qui réalise une volonté, une intention”.
    De nos jours on voit proliférer les actions - surtout celles d'organismes non gouvernementaux (ONG) - : contre la faim (ACF), contre la surconsommation, contre le sida, contre la fraude, contre la corruption, contre la pollution, contre le nucléaire, contre les OGM, etc., toutes plus ou moins justifiées.
    Mais malgré toutes ces actions, la famine et le manque d'eau potable sont la cause de milliers de morts par jour ; le gaspillage dans nos pays nantis est général ; le sida touche de plus en plus de gens, surtout ceux du Tiers Monde ; la corruption est à tous les niveaux ; la pollution affecte l'air, l'eau, la terre, nos aliments, nos esprits (“pensée unique“, “politiquement correct“); la précarité et la misère touchent de plus en plus de monde, même maintenant les classes dites moyennes. Les inégalités s'accroissent de plus en plus. Les mécontentements et indignations qu'elles engendrent sont cause de la violence qui croît de façon exponentielle.
    Devant un tel constat, que font les dirigeants du monde (ONU, BM, FMI, FAO, UE, G20, les présidents des pays démocratiques, FED, BCE, etc.) ? Ils nous abreuvent de beaux discours mais n'ont aucune action tangible luttant contre tous ces fléaux. Ils sont toujours imbus de dogmes économiques, convaincus que le capitalisme, qui, selon eux, a favorisé le développement économique et technologique améliorant ainsi les conditions de vie constatées dans les pays occidentaux, la liberté et l'égalité, est le seul système valable, le communisme stalinien et maoïste ayant montré son incapacité à améliorer le sort de l'humanité. Ils veulent réguler les marchés et combattre les spéculations. Ils sont pour la rigueur, pour, disent-ils, sauver l'économie, pensant qu'en sauvant l'économie capitaliste on sauvera l'humanité. Ils inversent les problèmes. C'est l'humanité qu'il faut sauver en priorité en mettant l'Homme au centre de nos préoccupations. Comme le disait Maurice Allais, notre prix Nobel d'économie en 1988, “L'économie doit être au service de l'Homme et non l'Homme au service de l'économie”.
    C'est en réformant le système économique actuel qui est la cause de tous les dysfonctionnements qu'on observe. C'est en s'attaquant à l'oligarchie banco financière, qui contrôle toute l'activité socio-économique, médiatique et politique, qu'on gagnera le combat contre la misère. C'est en fondant une économie basée sur des concepts scientifiques qu'on créera les conditions du changement. Ce système économique existe. Il est connu sous le terme de "Crédit Social" (cf. crédit) lancé en 1924 par Clifford Hugh Douglas, mais les dirigeants de l'époque ont préféré les idées de John Maynard Keynes ! Ils en tiraient plus de profit ! Rien n’a changé depuis !

    Action a une autre acception, celle de “titre cessible et négociable représentant une fraction du capital d'une société de capitaux” (Le Petit Robert). Ceci renvoie à l'article actionnaire.

Repost 0
Published by credit-social - dans Abécédaire
commenter cet article
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 15:15
  Bienvenue dans l'abécédaire non conformiste et réformiste. Vous y trouverez les textes suivants dans la rubrique Articles récents.

Avant propos
  Il va bientôt y avoir cinq cents ans Martin Luther (1483-1548) lançait la Réforme en s’opposant en 1517 aux dérives mercantiles de l’église catholique (affaire des Indulgences) et à la toute puissance politique, territoriale et financière du pape, à cette théocratie qui dirigeait notre monde occidental. Comme on le sait sa "protestation" a conduit au Protestantisme et à une révision des dogmes et rites par cette branche de la Chrétienté.
    Cinq siècles après on observe encore des dérives, on dirait aujourd’hui des dysfonctionnements, toujours dans les religions, en particulier musulmane et évangéliste, mais également dans beaucoup de domaines de l’activité humaine: politique, économique, écologique, social, éducatif, juridique, etc. On observe aussi la mainmise sur l’économie et le politique d’une oligarchie banco-financière et technocrate dont les abus nous ont conduit à la crise mondiale actuelle, après celle de 1929, et à un développement de la misère, de la haine et de la violence qui en découle. On est toujours soumis à la dictature de l’argent !
    On parle beaucoup de réformes ces temps-ci. Elles sont absolument nécessaires mais pas toujours mises en œuvre ni conduites de façon positive. C’est pourquoi il m’a paru utile d’écrire cet abcdaire en relevant article par article les "dysfonctionnements" observés, les "protestations" qu’ils suscitent, et les "réformes" nécessaires afin de rendre si possible notre monde moins égoïste, plus vivable et humaniste, en un mot meilleur !
    Comme l'écrivait John Maynard Keynes “La difficulté n'est pas de comprendre les idées nouvelles, mais d'échapper aux idées anciennes.”.



A:
Action

Actionnaire
Agence de notation

Argent

Agriculture

Assemblée Nationale et Sénat

Assurances

B:
Banque
Besoins
Biens

Bonus

Bourse

C:
Capital
Capitalisme

Changement
Chômage
Communisme
Comptabilité
Crédit
Crise
Croissance

D:
Dette
Dividende

Dividende humanitaire

E:
Ecologie
Economie
Emploi

Enarque

Eoliennes
Etalon
Exploitation

F:
Finance
Fonctionnaires
Fraternité


G:

Gaz de schiste

Gens du voyage

 

H:
Humanisme
Humanité
Hypocrisie


I:
Immigration
Impôt

inégalité économique
Intérêt

L:
Laïcité

Libéralisme

Liberté

Lobby
Logement
Loi

M:
Media
Micro-crédit

Misère

Mondialisation
Monnaie
Morale

N:
Nation

O:
Obscurantisme

Oligarchie
Or
Organisation Mondiale du Commerce (OMC)

P:
Patrimoine
Patron
Pauvreté

Pétition
Pétrole

Politicien

Pollution
Pouvoir d'achat

Prêt

Prix
Production
Profit
Progrès
Prolétariat

PSA
Publicité

R:

Représentants
Ressources

Retraite


S:
Services publics
Socialisme

Spéculations

Syndicats
Système économique

T:
Taxe
Traders
Travail

Travail du dimanche

Triple A

U:
Union Européenne

V:
Valeur




Repost 0
Published by credit-social - dans Abécédaire
commenter cet article